Le coup de chaleur chez le chien

Les chiens transpirent peu et sont incapables de réguler leur température corporelle de manière efficace. Ils peuvent donc être victimes de ce que l’on appelle un « coup de chaleur » qui peut avoir des conséquences dramatiques notamment lorsque les températures sont élevées.

C’est pourquoi, il est primordial de reconnaître les signes d’un coup de chaleur chez le chien et les bons gestes à avoir : cela peut lui sauver la vie !

C’est quoi ?

Qualifié d’urgence absolue par les vétérinaires, le coup de chaleur est provoqué par une augmentation de la température du chien, autrement appelée hyperthermie.

Circonstances d’apparition

L’apparition d’un coup de chaleur a lieu dans des conditions particulières comme par exemple :

  • Quand la température ambiante est élevée,
  • Lors d’un effort intense et prolongé,
  • Pendant une crise d’épilepsie.

Prédispositions

Tous les chiens, sans exception sont sensibles à la chaleur. Cependant, certaines races possèdent une sensibilité accrue aux températures élevées comme les brachycépales (Boston Terrier, Bouledogue, Carlin, Shih Tzu,…) ainsi que les chiens au pelage dense et aux poils longs (Chow Chow, Bouvier Bernois). Les chiens obèses, âgés et/ou souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques y sont également sujets.

Symptômes

Les symptômes sont directement liés à l’augmentation de la température du corps de l’animal :

  • Troubles du rythme respiratoire : augmentation du halètement, salivation importante,
  • Température corporelle élevée,
  • Diminution de la vigilance,
  • Abattement alterné de phases d’agitation,
  • Difficultés motrices, démarche titubante : difficulté à marcher sur ses pattes,
  • Perte de connaissance,
  • Apparition de convulsions, tremblements : similaires à une crise d’épilepsie.

L’ensemble de ces troubles peuvent provoquer la mort du chien jusqu’à 48 h après l’apparition des symptômes et ce, même si son état semble s’être amélioré. Il est donc important de consulter votre vétérinaire.

Conséquences

Un coup de chaleur peut provoquer des dommages graves et parfois irréversibles. En effet, cela peut endommager le cerveau, le cœur, le système respiratoire ainsi que la coagulation du sang. Si le traitement intervient de façon tardive, le chien peut être sujet à des problèmes rénaux et/ou cérébraux irréversibles.

Les gestes qui sauvent

Si vous identifiez un ou plusieurs des symptômes cités ci-dessus chez votre chien, je vous conseille d’agir en différentes étapes :

1. Premiers réflexes

Dès les premiers signes, mettez votre chien au repos dans un endroit frais et bien aéré. Prenez sa température.

La température corporelle normale d’un chien est d’environ 38,5°C.

Si sa température excède les 39,5°C et que son état se dégrade, emmenez-le chez le vétérinaire le plus rapidement possible. En cas de trajet en voiture, mettez la climatisation en route et déposez un linge frais et humide sur votre animal.

2. Rafraîchissement

Afin de vous assurer que la température corporelle de votre chien n’augmente pas, relevez-la régulièrement. Observez son comportement et essayez de faire baisser sa température de manière progressive pour éviter un éventuel choc thermique.

NE PLONGEZ PAS L’ANIMAL DANS UN BAIN D’EAU FROIDE, SOUS PEINE DE FAIRE AUGMENTER DRAMATIQUEMENT SA TEMPÉRATURE.

Rafraîchissez-le à l’aide d’un linge ou d’un gant humide et présentez-lui de l’eau fraîche pour qu’il se réhydrate sans le forcer à boire.

3. Consulter

Quelque soit la gravité des symptômes et même si votre chien semble rétabli, consultez votre vétérinaire. Lui seul sera en mesure d’observer l’état de votre chien, d’évaluer les risques de séquelles et de promulguer les soins nécessaires.

Prévention

Il existe des méthodes pour prévenir et éviter le déclenchement d’un coup de chaleur chez le chien.

Au quotidien

  • Veillez à ce que le chien ait de l’eau fraîche à disposition en permanence et en quantité suffisante.
  • Par temps chaud et humide, ne laissez jamais votre chien dans un espace clos et mal aéré, même pour « quelques minutes ».
  • Équipez-vous d’accessoires rafraîchissants : brumisateur, serviette humide, collier, tapis
  • Investissez dans des jeux : piscine, pistolet à eau.
  • Rafraîchissez-le à l’aide de friandises glacées. Retrouvez des idées de recettes ici.

En promenade

  • Emmenez toujours une bouteille d’eau fraîche et une gamelle avec vous.
  • Évitez les promenades par forte chaleur et privilégiez les heures les plus fraîches, surtout l’été.

En voiture

Lors d’un long trajet, mettez la climatisation en route et faites une pause au moins toutes les 2h pour donner à boire à votre chien, le mettre à l’ombre et le rafraîchir.

N’ENFERMEZ JAMAIS VOTRE CHIEN DANS UNE VOITURE EN PLEIN SOLEIL.

En résumé 

Le syndrome du « coup de chaleur » peut avoir des conséquences dramatiques qui ne sont pas à sous-estimer. En cas d’apparition de symptômes, il est important d’agir vite et efficacement, ce que vous êtes désormais capable de faire grâce à cet article !

La parole est à vous

Avez-vous ou connaissez-vous un animal ayant été victime d’un coup de chaleur ? Comment cela s’est-il déroulé ? Avez-vous des techniques particulières pour rafraîchir votre animal ? Dites-nous tout en commentaire !

Pour rappel, je ne suis pas professionnelle. L’objectif de l’article est de vous faire partager mon expérience et mes connaissances.

Cécile, la maman de Malo et Norbert.

Si vous souhaitez recevoir en exclu les articles publiés, nos conseils et bons plans concernant les animaux, inscrivez-vous à notre newsletter !  🙂


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *