La crise d’épilepsie chez le chien

La crise d’épilepsie chez le chien est peu connue. Cependant, il est important de savoir de quoi il s’agit et comment agir lorsque cela se produit.

Qu’est-ce qu’une crise ?

Les crises sont toutes différentes mais il existe des points communs entre elles. En général, le chien divague sans but précis et perd conscience. Dans la majorité des cas, l’animal tombe au sol. Il peut également avoir des convulsions et de la salive qui s’écoule de sa gueule. Lorsque la crise se termine, les convulsions diminuent et finissent par disparaître. Le chien reprend alors ses esprits, ce qui peut mettre plus ou moins de temps en fonction de l’importance de la crise.

Deux formes principales d’épilepsie chez le chien

Les crises bénignes

Les chiens concernés par ces crises sont en bonne santé et la cause de celles-ci ne peut pas être clairement identifiée car beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte :

  • Facteurs internes : stress, peur, anxiété. Plus concrètement, la crise est causée par un événement bouleversant, qui provoque chez le chien une perturbation de son équilibre habituel.
  • Facteurs externes : dans ce cas, le corps réagit face à un événement extérieur. Il peut par exemple s’agir d’une piqûre ou d’un coup de chaleur.

Trouble métabolique

Certaines maladies comme l’hypoglycémie, les infections, ou encore les tumeurs cérébrales (la liste est longue), peuvent être à l’origine de crises d’épilepsie. C’est d’ailleurs pour cela que lorsque les crises sont répétées, des examens sont réalisés afin d’identifier clairement ce qui est responsable de l’apparition de crises.

Que faire lorsque mon chien fait une crise ?

Le bon comportement du maître en cas de crise est primordial et vital pour l’animal. Ici, vous trouverez tous les conseils qu’un vétérinaire m’a donné pour accompagner au mieux le chien :

  • Restez calme : brusquer l’animal pour qu’il redevienne conscient ne sert à rien. S’il pouvait éviter cette situation, il le ferait !
  • Environnement : faites-en sorte qu’il n’y ait pas de bruit ou de lumière éblouissante dans la pièce.
  • Veillez à ce qu’il ne se fasse pas mal : écartez les meubles et les objets sur lesquels il pourrait se cogner ou se blesser.
  • Rafraîchissez-le : lors d’une crise, plus le temps passe, plus la température corporelle du chien augmente de manière conséquente. Cela peut aller jusqu’à causer des dommages cérébraux irréversibles si la crise dure longtemps. Pour faire baisser sa température, recouvrez l’animal d’un linge humide. Il ne faut pas lui donner à boire ou à manger. N’étant pas conscient, il pourrait s’étouffer !
  • Accompagnez le chien pendant et après sa crise : il est possible que l’animal soit complètement désorienté lorsqu’il reprend conscience. Il est donc nécessaire d’être auprès de lui afin qu’il se sente en sécurité.
  • Chronométrez et filmez la crise : même si cela ne dure que quelques secondes voire quelques minutes, la crise peut paraître durer une éternité lorsqu’on est impuissant face à l’animal. Cependant, il est important de connaître le temps réel de la crise et son déroulement. Ces éléments permettront au vétérinaire d’établir son diagnostic.
  • Tenez un carnet dans lequel se trouvent la date et la durée de chaque crise. Cela va vous permettre de connaître l’espace entre les crises, ce qui est important pour le diagnostic.

Traitement

Le traitement varie en fonction de l’animal, du type et de la cause d’apparition des crises. Généralement, si les causes sont bénignes, un traitement sera prescrit à court terme. Si, en revanche, la source est métabolique, l’animal aura probablement un traitement à vie. Seul votre vétérinaire jugera si un traitement est nécessaire et sur quelle durée.

En résumé

Lors d’une crise d’épilepsie, le chien est inconscient. Cela est impressionnant mais votre animal ne souffre pas. Restez calme (je sais, c’est facile à dire) et proche de l’animal car même s’il est inconscient, il sentira votre présence. Une crise peut être plus ou moins longue, en fonction de son origine. Que la crise ne dure que quelques secondes ou quelques minutes, il est toujours important de consulter votre vétérinaire afin de connaître ce qui peut causer ce phénomène chez votre animal. Sa vie en dépend !

Avez-vous déjà rencontré ce souci avec votre animal ? Connaissez-vous des propriétaires qui sont confrontés à cela au quotidien avec leur(s) loulou(s) ? N’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaires !

Pour rappel, je ne suis pas professionnelle. L’objectif de l’article est de partager mon expérience et mes connaissances.

Cécile, la maman de Malo.

Si vous souhaitez recevoir en exclu les articles publiés, nos conseils et bons plans concernant les animaux, inscrivez-vous à notre newsletter !  🙂


Share Button
2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je connais hélas cette triste maladie. Notre bouledogue français a commencé à faire des crises à 14 mois. Pendant 4 mois et malgré un traitement, elle nous faisait des crises tous les 10 a 15 jours, 5 à 7 crises. Il y a 15 jours, elle nous a refait 5 crises malgré une injection de valium à la première crise. Deux heures plus tard, étant encore perdu, elle a réussi à s’échapper de notre terrain clôturé, chose qu’elle ne faisait pas fait en temps normal,malgré ma surveillance en quelques minutes elle fut renversée. Très très difficile pour nous de ne plus l’a auprès de nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *