La dermatite atopique

La dermatite atopique est une maladie qui touche 10 à 15% des chiens. Il ne s’agit pas d’une maladie grave mais chronique, qui exige un mode de vie spécifique pour l’animal et son maître.

Dermatite atopique ?

C’est une maladie chronique qui s’attaque à la peau du chien. En effet, un animal victime de la dermatite atopique possède une sensibilité accrue de la peau face aux allergènes alimentaires et/ou environnementaux. Il est donc prédisposé à développer de nombreuses allergies et ce, tout au long de sa vie. Ce phénomène est héréditaire mais pas contagieux et apparaît généralement chez les jeunes chiens (moins de trois ans).

Causes

Les crises d’allergies sont déclenchées pour des raisons particulières. Il peut s’agir par exemple d’une exposition aux acariens, aux pollens, de piqûres de puces, de l’utilisation de produits inadaptés (shampoings, lotions, …), ou d’une situation de stress.

Symptômes

La maladie provoque généralement un épaississement de la peau (inflammation), des rougeurs, et de fortes démangeaisons. Le plus souvent, les lésions se situent au niveau des oreilles, des yeux, du ventre, et des pattes. C’est d’ailleurs pour cela que la maladie se déclare bien souvent par une otite ou une inflammation des doigts (pododermatite). Lors d’une otite, les oreilles du chien sont rouges, il se gratte et secoue la tête. La pododermatite quant à elle se traduit par des mordillements et des léchages excessifs des doigts. La maladie peut aussi se traduire par des infections à répétition (bactéries, champignons).

Diagnostic et traitement de la maladie

Tests

Pour commencer, des tests sont réalisés par le vétérinaire afin de connaître l’origine de l’allergie chronique. Lorsque l’allergie est supposée être alimentaire, un test allergologique est mis en place. Pour cela, le chien doit suivre un régime alimentaire hypoallergénique pendant 8 semaines minimum. Ce test permet de voir si un aliment peut être à l’origine des crises d’allergie cutanée chez l’animal. Si, lors du test, les problèmes de peau s’estompent ou disparaissent, le chien devra suivre ce régime tout au long de sa vie. Si ce n’est pas le cas, un traitement de fond sera engagé.

Lors d’une intolérance aux allergènes environnementaux, des tests allergologiques sont également effectués par le vétérinaire, pour connaître précisément le ou les allergènes responsables du trouble de la peau du chien. Un traitement de fond est ensuite prescrit.

Traitements de fond

Après avoir identifié la source d’apparition des crises d’allergie, votre vétérinaire va choisir le traitement le plus adapté à votre chien. Il existe plusieurs solutions pour diminuer l’impact de la maladie :

  • Désensibilisation : une fois que les allergènes responsables de l’allergie ont été identifiés, une injection régulière d’extraits d’allergènes auxquels le chien est allergique est effectuée dans le but qu’il y devienne moins sensible. Cela permet au chien d’être en quelques sortes « vacciné » contre les allergènes. La désensibilisation est un traitement à vie, dont les résultats sont visibles dans 65% des cas.
  • Immunomodulateur : médicament qui agit directement sur le système immunitaire du chien pour réduire l‘inflammation de la peau en cas d’allergie. La plupart du temps, ce traitement est administré à vie.
  • Antibiotiques, antifongiques : en cas d’infection bactérienne.
  • Autres : selon le stade de la maladie, l’homéopathie, la phytothérapie, la gemmothérapie et l’aromathérapie peuvent donner des résultats satisfaisants.

Les traitements de la maladie ne permettent pas de guérir le chien de manière définitive mais ils atténuent les symptômes et permettent d’espacer les crises.

Mesures préventives

Il est possible de prévenir l’apparition de crises cutanées en suivant des mesures d’hygiène strictes :

  • Traitement antipuces (une fois par mois),
  • Vermifuge (une fois tous les 3 mois),
  • Alimentation hypoallergénique,
  • Brossage doux quotidien,
  • Produits d’hygiènes adaptés (shampooings doux, lotions hydratantes),
  • Contrôle de l’anxiété et du bien-être du chien.

Ces mesures, combinées à celles que j’ai mentionné dans l’article sur les allergies chez le chien (cliquez ici), permettent de réduire l’apparition d’allergène et donc de diminuer la probabilité d’apparition de crises d’allergie cutanée.

Histoire de Joddie

En 2015, Joddie bouledogue français de 11 mois a commencé à avoir des problèmes de peau avec l’apparition de lésions sur l’ensemble de son corps.

Malgré les traitements antibiotiques et la cortisone prescrits par son vétérinaire de l’époque, rien ne s’arrangeait et cela empirait de jour en jour. Le fait de la voir ainsi était très difficile pour sa propriétaire Christine qui a changé de vétérinaire à plusieurs reprises afin de soigner au mieux sa chienne. C’est ainsi qu’elle a trouvé un vétérinaire spécialiste en dermatologie qui l’a aidé à trouver l’origine de son l’allergie. Le verdict est tombé et il s’agissait bien de la dermatite atopique.

Son nouveau vétérinaire lui a alors prescrit un traitement de fond qu’elle doit prendre à vie.

Pour son entretien quotidien, Christine utilise différentes méthodes, selon la zone à traiter :

  • Le poil : spray à base de plantes
  • La ventre : baume pour éviter les rougeurs
  • Les oreilles : lotion auriculaire
  • La vulve : spray anti-démangeaison
  • La douche : shampoing spécial 
  • Traitement des puces : Bravecto tous les 3 mois.
  • Alimentation : croquettes hypoallergéniques Veterinary Hill’s et aucun laitage.

Trois ans après le déclenchement de ses problèmes de peau, Joddie va beaucoup mieux grâce aux précautions et à la patience de sa propriétaire.

Petit message de Christine à tous les propriétaires dont les chiens sont victimes de la dermatite atopique :

« Je sais que c’est un parcours difficile mais il n’est pas insurmontable ! Ne baissez jamais les bras. »

En résumé

La dermatite atopique est une maladie complexe avec des symptômes et causes variables d’un chien à un autre. C’est pourquoi, il n’existe pas de traitement universel pour faire face à la maladie. Chaque cas est unique et un traitement qui fonctionne pour un chien, ne fonctionnera peut-être pas avec un autre. Dans tous les cas, lorsque vous constatez quelque chose d’anormal chez votre chien, n’hésitez pas à rendre visite à votre vétérinaire. Lui seul sera en capacité de soulager durablement votre animal. Le but est de trouver un traitement qui permette au chien de vivre avec la maladie, tout en ayant le meilleur confort possible.

Votre chien est-il concerné par cette maladie ? Connaissez-vous des personnes concernées ? N’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaires 😊

Pour rappel, je ne suis pas professionnelle. L’objectif de l’article est de vous faire partager mon expérience et mes connaissances.

Cécile, la maman de Malo.

Sources : fregis.com, toutoupourlechien.com, veterinaireplaisir78.com

Si vous souhaitez recevoir en exclu les articles publiés, nos conseils et bons plans concernant les animaux, inscrivez-vous à notre newsletter !  🙂


Share Button
2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Mon staffie souffre d’atopie et de dermatite atopique depuis ses 11 mois. J’emploie vétérinaire l’avait mis sous antibiotiques, croquettes hypoallergeniques, bain 3 fois par semaine avec un produit special. C’est parti mais ça a fini par revenir.
    Je suis passée aux croquettes sans Céréales, les Carnilove. Et je donne 1cuillere à cafe d’huile de coco vierge à mon staffie tous les soir et j’en met un peu sur son pelage en massant.
    Sa peau REVIE LITTÉRALEMENT.
    Je le lave 1 fois par mois avec un shampoing vétérinaire, vermifugé tous les 3 mois et le traite contre pucés et tiques tous les mois avec Nexgard.
    Pour l’instant il n’a plus aucun problèmes et mon veto trouve sa peau et son poil magnifiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *